Un nouvel artisan potier s'est installé à Jublains courant de l'été 2013 - en Pays de Loire, proche de la Sarthe

historique de la poterie

L'invention de la poterie a eu lieu pendant la préhistoire : on situe souvent cette invention au Néolithique, en Asie Mineure, vers le VIIIe millénaire av. J.-C.
Mais cette hypothèse est toutefois battue en brêche par les découvertes des dernières décennies : au Japon, la poterie aurait été inventée vers le XIe millénaire av. J.-C., pendant la période  Jomon. Au Proche-orient, elle serait apparue vers le Xe millénaire av. J.-C. Un autre foyer d'invention, situé en Afrique saharienne, a quant à lui été daté du VIIIe millénaire av. J.-C. Par ailleurs, des découvertes récentes le long du fleuve Amur, dans l'est de la Russie, ont révélé des traces de céramique. Ces dernières ont été datées de 13 000 av. J.-C., mais leur conception laisse à penser que les traditions céramiques seraient encore plus anciennes.

Plus encore, les datations au carbone 14 effectuées en Chine du sud à la fin des années 1990 sur les couches où l'on avait trouvé des tessons de poterie ont donné des dates situées entre 9 000 et 14 000 avant Jésus-Christ.
Enfin, en Tchécoslovaque, on a daté une statuette de céramique de la culture gravettienne autour de 24 000 ans avant Jésus-Christ.

Entre 3500 et 3450 avant J.C., la poterie subit une véritable révolution avec l'introduction du tour de potier, au Proche-Orient grâce à une nouvelle population venue du croissant fertile, et en Chine entre 3000 et 2000 avant J.-C. grâce à la culture de Longshan. Entre 2900 et 2300 avant J.-C., durant l'âge du bronze, on trouve des traces de décoration à base d'engobe.

La fabrication de pièces de porcelaine  faisant appel à une large proportion de kaolin remonte en Chine à la dynastie des Han de l'est, entre 25 et 220 ans après l'ère chrétienne. La conduite de la cuisson jusqu'à 1200°C environ et les poteries blanches vitrifiées utilisant des pâtes principalement composées de kaolin existent donc en Chine depuis le IIIe siècle de l'ère chrétienne au moins, même si à cette époque la très grande majorité des céramiques étaient en fait de simples terres cuites, ou, au mieux, des grès. Cette découverte très ancienne de la porcelaine a été un triomphe technique dans le domaine de la céramique, même s'il a fallu attendre les XVIIe et XVIIIe siècles pour voir affluer en Europe des porcelaines « coquilles d'œuf » dont la minceur des parois met en valeur le caractère translucide.

 

village Jublains    office de tourime de Mayenne   CMA de Laval


Dorothée Bajeux, Dorothée potier, Dorothée potière, potier Mayenne, potière Mayenne, poterie, potier, artisan potier, potier Jublains, artisan potier Mayenne, potier grès, céramique, céramique Mayenne, potier Pays de Loire, céramique Pays de Loire, argile, terre cuite, fabricant poteries, poteries, tuteurs, tuteur de jardin, décoration extérieure, fabrication poteries, potier Laval, poterie Laval